Sommaire

La délivrance de l'autorisation de conduire est de la responsabilité du chef d'entreprise pour la sécurité de tous.

Le cariste conduit un chariot automoteur pour manutentionner des colis sur palettes ou non, charger et décharger des véhicules, approvisionner ou déstocker un magasin, gerber en hauteur et assurer l'entretien courant du chariot.

L'autorisation de conduire un chariot de manutention

Le CTN précise :

La recommandation R489 précise que : « tout travailleur amené à utiliser un chariot de manutention à conducteur porté doit avoir reçu une formation adéquate (art. R. 4323-55 du Code du travail) et être titulaire d’une autorisation de conduite délivrée par son employeur (art. R. 4323-56) selon les modalités définies à l’article 3 de l’arrêté du 2 décembre 1998 ».

Pour garantir la sécurité du personnel, chaque chef d'entreprise doit délivrer au personnel amené à conduire un chariot de manutention à conducteur porté (transpalette à plate-forme, chariot élévateur) une autorisation de conduire ce matériel dans l'entreprise.

Le processus de délivrance de l'autorisation de conduire

Le chef d'entreprise est le responsable de la délivrance de l'autorisation de conduite donnée au personnel cariste amené à conduire un chariot de manutention à conducteur porté.

La délivrance de cette autorisation, valable cinq ans, respectera les étapes suivantes :

  • Vérification de l'aptitude : par le médecin de travail, qui délivre une aptitude médicale à la conduite valable un an.
  • Formation à la conduite : par un organisme qui dispense une formation adaptée au type de chariot de manutention.
  • Test de connaissances : par la réussite à un test des connaissances reçues lors de la formation, valable cinq ans. Le testeur doit être certifié et ne peut pas être le formateur.
  • Obtention du CACES (certificat d'aptitude délivré par un contrôleur agréé selon la catégorie du chariot de manutention) : valable cinq ans.
  • Formation à l'entreprise : par le chef d'entreprise, instruction sur les particularités de l'entreprise, le plan de circulation et les risques spécifiques.
  • Autorisation de conduire : rédaction par le chef d'entreprise d'une carte nominative délivrée à l'intéressé l'autorisant à la conduite du matériel décrit.

Exemple d'autorisation de conduite des chariots

Sur papier à en-tête de l'entreprise

Je soussigné, [nom du chef d'entreprise ou de son représentant], [fonction et raison sociale de l'entreprise], certifie que [nom de la personne autorisée] m'a présenté le Certificat d'Aptitude à la Conduite En Sécurité des chariots qui lui a été délivré par (dénomination de l'organisme testeur], le [date].

L'aptitude médicale à la conduite des chariots a été vérifiée par le médecin du travail de l'entreprise, [nom et prénom du médecin] le [date].

En fait de quoi, après m'être assuré qu'il/elle a la connaissance des lieux et des instructions à respecter sur le ou les sites d'utilisation, j'autorise [nom de la personne autorisée] à conduire les chariots de catégorie [numéro de la catégorie de chariots] pour le compte de mon entreprise.

Date, signature et tampon.

Ou sous forme de carte :

Aussi dans la rubrique :

Principes de la manutention

Sommaire

Caractéristiques de la manutention

L'utilisation du chariot élévateur Levage et manutention

Autorisation de conduire

Le permis cariste CACES cariste

Normes à respecter

Les normes de la manutention

Ces pros peuvent vous aider