validation du permis cariste suisse

Question détaillée

Question posée le 13/01/2016 par Eric Borloz

Étant en possession du permis cariste ASFL/SUVA suisse, je désire savoir si ce permis est reconnu en France.

Si ce n'est pas le cas, quelles démarches dois-je faire pour le valider.

Merci de vos réponses

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 14/01/2016 par anonyme

Bonjour,
Un peu long mais complet.
Reconnaissance des permis de cariste étrangers
Les titulaires d’un permis délivré à l’étranger autorisant la conduite de chariots élévateurs ne peuvent être engagés en tant que caristes qu’après avoir justifié lors d’un examen d’un niveau de formation suffisant pour leur permettre d’exécuter leur travail en toute sécurité. L’expérience a montré qu’une formation complémentaire était souvent nécessaire.
Depuis l’instauration de la libre-circulation des personnes entre les pays de l’Union européenne et la Suisse, les entreprises recrutent un nombre croissant de caristes étrangers soumis aux mêmes exigences que leurs homologues suisses. Tous doivent avoir suivi une formation reconnue et passé avec succès l’examen final.
Absence de reconnaissance générale
Les dispositions concernant la formation des caristes varient d’un pays à l’autre. Même à l’intérieur d’un pays, les différences en termes de qualité de formation peuvent être considérables. Dans la plupart des cas, on manque néanmoins d’informations précises à ce sujet. La présentation d’un permis de cariste obtenu à l’étranger ne garantit pas que le niveau de formation requis en Suisse soit atteint. Une reconnaissance générale des permis étrangers, comme c’est le cas pour les permis spécifiques à la conduite sur route, n’est par conséquent pas possible.
Nécessité d’attester d’un niveau de formation suffisant
Les caristes étrangers ne peuvent être engagés en Suisse qu’à condition de pouvoir justifier d’un niveau de formation suffisant. Deux possibilités s’offrent à eux:
Formation complémentaire et test auprès d’un instructeur interne (autorisation de conduite valable uniquement dans l’entreprise en question).
Formation complémentaire et examen dans une école reconnue par la Suva (permis de cariste valable dans toute la Suisse).
Formation complémentaire et examen auprès d’un instructeur interne
Le recours à cette solution interne suppose que l’instructeur bénéficie d’une formation reconnue.
L’instructeur évalue à l’aide d’un test le niveau de formation du cariste avant son entrée en service. En fonction des résultats, ce dernier est tenu de suivre une formation complémentaire limitée exclusivement à son poste de travail et aux types de véhicules utilisés dans l’entreprise. La formation s’achève par un test (théorique et pratique). Si ce dernier est concluant, le candidat se voit délivrer une autorisation de conduite valable pour les catégories de chariots élévateurs (par ex. chariot à contrepoids) utilisés pour la formation.
Remarque: cette autorisation n’est valable qu’à l’intérieur de l’entreprise et ne peut être étendue à une autre.
Formation complémentaire et examen dans un centre de formation reconnue par la Suva
La formation externe nécessite de choisir un centre de formation reconnue par la Suva.
Admission: seuls les candidats conducteurs aptes à suivre la formation dans la langue d’enseignement sont admis à l’école. Les participants devront justifier de leur identité en présentant un document officiel (carte d’identité, permis de conduire véhicule particulier, etc.) et posséder un permis de cariste obtenu à l’étranger ou une attestation de formation.
Un examen d’entrée permet d’évaluer le degré de qualification du candidat, les résultats étant pris en compte dans le cours de formation complémentaire. Le contenu de l’enseignement est fondé essentiellement sur les directives de l’ASL (Association suisse de logistique), ainsi que sur les dispositions légales suisses. A l’issue d’un examen théorique et pratique, la formation est sanctionnée par la délivrance d’un permis de cariste reconnu par la Suva valable pour les catégories de chariots (par ex. chariot à contrepoids) utilisés pendant la formation.
Remarque: l’attestation agréée par la Suva est valable sur tout le territoire suisse.
Dans le cas où la formation n’est pas dispensée sur le lieu de travail, l’employeur devra organiser une instruction complémentaire documentée prenant en compte les risques spécifiques liés à l’entreprise et aux engins utilisés.
Si la réponse vous est utile merci de le signaler.
Cordialement.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 14/01/2016 par Anonyme

Merci pour cette réponse, personne n'a pu me donner d'infos (pôle emploi, chambre du commerce et de l'industrie, ect...) sur le sujet.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 15/01/2016 par anonyme

C'est comme partout, il y a des bons et des vraiment moins bons, assis derrière les bureaux, payes assurées qui n'ont rien à faire des préoccupations des autres!!!
c'est pourquoi nous existons.
Si la réponse est utile pensez à le signalez aux éventuels lecteurs.
Cordialement.

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider